Sara
Kontar


 
Demi, 2021


l’autre moitié, 2020
Un soir j’étais assise dans mon appartement à Paris, et d’un coup j’ai sauté très vite en voulant rentrer à la maison, c’était un reflex que je n’ai pas contrôlé, alors je me suis retrouvée debout, mon coeur battait vite, j’avais une impression d’avoir fait un voyage mais il est devenu trop long et là j’étais épuisé et j’avais besoin de rentrer chez moi,

Puis j'ai regardé autour, un peu choquée de l'espace, ça m’a pris quelques secondes avant de me souvenir que j’étais déjà chez moi, que ma vie avait changé, que je n’étais plus en Syrie, j’ai souri en me sentant bête et je me suis
re-assise.





return to mämiainstagram: sarako